L'association Démocratie génovéfaine vous souhaite de bonnes fêtes de fin d'année

Publié le par Démocratie génovéfaine

L'année 2008 aura été riche en événements démocrates à Sainte-Geneviève-des-bois. Avec l'élection d'un représentant démocrate au conseil municial, d'abord Gwenaël Faucher, puis Florence Pouch, les démocrates génovéfains ont créé une association citoyenne "Démocratie génovéfaine" qui en quelques mois s'est déjà installée dans le paysage associatif local.

Alors que la municipalité a adopté le budget de la ville pour 2009, lors du conseil municipal du 16 décembre 2008 (lire l'article de Florence Pouch sur le budget 2009), l'année 2008 s'achève dans la morosité. La faute à la crise certainement. Mais aussi aux politiques de droite et de gauche qui s'enferment dans des clivages dépassés.

Le chômage est redevenu la principale préoccupation des Français, la crainte de voir baisser encore le pouvoir d'achat et  l'effort d'éducation vers nos enfants, nous conduisent à nous interroger sur les politiques mises en oeuvre au niveau national mais aussi local.

Le plan de relance du gouvernement prévoit des investissements massifs. Seront-ils suffisants pour "relancer" la machine ? D'autant qu'il contribueront également à aggraver le déficit à près de 100 milliards d'euros en 2009 ! Pendant ce temps, de nouvelles taxes ont été votées dans le cadre de la loi de finance pour 2009 et la demi-part supplémentaire pour les personnes seules qui ont élevé un enfant sera supprimée pour toutes celles et ceux qui ne pourront prouver qu'ils ont élevé seul un enfant pendant 5 ans : près de 5 millions de personnes sont visées !

Au niveau local, le budget municipal subit d'autres contraintes ! Les retards de paiement de l'Etat, de la CAF,... , la menace heureusement écartée de la suppression de la dotation de solidarité urbaine (500.000 euros), le maintien d'un minimum de services publics locaux, pèsent sur le budget.

Comme elle s'y était engagée lors des élections, les taux d'imposition des taxes locales ne seront pas augmentés et demeurne tparmis les plus faibles de l'Essonne. Néanmoins, des lendemains moins heureux se préparent car la commune a choisi de massivement s'endetter à partir de 2009 (1,6 millions d'emprunts nouveaux et 4 millions de charge de la dette). Certes, il y a beaucoup à faire : écoles, voirie...

C'est une question de choix, et la municipalité a la responsabilité de son action.

Le mieux est que chacun se forge son opinion à la lecture des dossiers :

- rapport municipal de présentation du budget 2009 (cliquer ici)
- tableaux de présentation générale (cliquer ici)

Bonnes fêtes et à l'année prochaine !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article